Quels choix pour mon enfant sourd ?

« Quels choix pour mon enfant sourd ? » un film de Sandrine Herman

Voir le film (26 minutes) sur le site de l’œil et la main

Diffusion sur France 5 le samedi 18 novembre 2006 à 9h40

A Washington, sur le campus de Gallaudet, la seule université pour les sourds au monde, le Centre Laurent Clerc prend en charge l’enseignement des enfants sourds de la crèche jusqu’au lycée. Ce qui fait la spécificité du centre est le « Programme Parents-Enfants » qui privilégie la relation entre les parents sourds ou entendants et leur enfant sourd, et ce dès leur plus jeune âge. Des professionnels accompagnent les familles en les informant et en encourageant la communication avec leur enfant. Ainsi rassurés et épanouis, les parents peuvent prendre le temps de trouver d’eux-mêmes la voie vers l’éducation de leur choix : langue des signes, oralisme, appareillage ou implant cochléaire.

Debbie Cushner travaille comme professeur au Centre Laurent Clerc depuis vingt-six ans et a intégré le Programme Parents-Enfants depuis neuf ans. Entendante et parfaitement bilingue en langue des signes américaine, on la voit accueillant les enfants le matin, jouant avec des tout-petits et prenant contact de nouvelles familles.

Son rôle consiste aussi à mettre en relation les parents entendants avec les professionnels sourds, leur permettant ainsi de changer leur perception sur la surdité et d’appréhender positivement celle de leur enfant.

Karl et Melissa, un couple de jeunes parents entendants arrivent au Centre, visiblement désorientés… Comment agir avec leur bébé, lui parler, apprendre la langue des signes ? Ici, grâce au contact et aux réponses apportées par Debbie et les nombreux professionnels sourds, ils reprennent espoir et confiance pour l’avenir de leur petite fille.

Ray et Touria, les parents du petit Keanu, eux-mêmes sourds reconnaissent pourtant l’importance d’un tel programme pour leur enfant. L’éducation visuelle précoce proposée aux très jeunes enfants leur permet de se développer dans un bain de langue, comme tout enfant entendant entouré de paroles et d’informations sonores. Ray, conscient de l’importance pour les enfants d’acquérir les deux langues et les deux cultures, insiste sur la nécessité d’aller à la rencontre des parents entendants qui viennent au Centre Clerc afin de confronter les points de vue et leur expérience respective.

Sherley est la maman de Destiny, une petite fille de quatre ans dont la surdité a été découverte tardivement. Jusqu’alors scolarisée dans une école classique, leur arrivée à Gallaudet a changé leur vie : Sherley et sa fille sont prises en charge de manière très naturelle. Petit à petit, grâce à l’apprentissage de la communication non verbale, de la langue des signes et au matériel éducatif mis à sa disposition, Sherley pourra communiquer pleinement avec sa fille et Destiny pourra passer aux acquisitions scolaires.

Après avoir rencontrés des parents et des professionnels sourds ayant des modes de communication très divers, les parents entendants se sentent davantage en mesure de faire un choix pour leur enfant. Debra Nussbaum, coordinatrice du centre d’implant cochléaire tient à rappeler qu’il est primordial d’éveiller les capacités linguistiques de l’enfant sourd de manière précoce, en lui proposant une langue qui lui permette d’entrer en relation avec ses parents et de donner du sens à sa perception du monde. Ensuite seulement, l’implantation peut être envisagée pour les parents qui le désirent.